Logo CPCA
Adhérer

Gel des contrats aidés : Comment êtes-vous impacté?

bandeau contrats aides 457

Pour nourrir les argumentaires de la vie associative et incarner les conséquences de cette décision, nous mettons en place un questionnaire en ligne permettant de recenser les cas concrets de structures concernées mais également l’impact sur le territoire du non renouvellement d’un grand nombre de contrats aidés.

Ce travail nourrira non seulement nos argumentaires en Hauts-de-France mais alimentera également le plaidoyer que le Mouvement associatif national produit actuellement.

 >>> Répondre au questionnaire <<<


Le 9 août 2017, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, se positionne contre les emplois aidés face à l’Assemblée nationale avec trois arguments mis en avant : « Premièrement, les contrats aidés sont extrêmement coûteux pour la nation. Deuxièmement, ils ne sont pas efficaces dans la lutte contre le chômage. Troisièmement, ils ne sont pas un tremplin pour l’insertion professionnelle. »
Le 18 août, le Premier Ministre confirme cette prise de position du nouvel exécutif français.
Ces arguments doivent pourtant être discutés et les conséquences sociales et sociétales d’une telle décision analysées en détail.

Ces arguments doivent pourtant être discutés et les conséquences sociales et sociétales d’une telle décision analysées en détail. L’enjeu concerne en effet tant les bénéficiaires de ces types de contrats que les bénéficiaires des missions que ces salariés assuraient jusqu’à présent.

Le Mouvement associatif Hauts-de-France, en lien avec le Mouvement associatif national, met en place un travail de compilation et de diffusion des argumentaires et prises de position publique afin de nourrir le débat et renforcer la parole Associative.
Vous pouvez contribuer à cette mobilisation en nous relayant les éléments dont vous auriez connaissance (exemples de structures impactées, analyses détaillées…) afin de démontrer l’impact concret de ce choix politique. Les chiffres rendus publics par le gouvernement oscillent encore et les particularités de chaque contrat rendent la compréhension de ces enjeux délicats (CUI, CAE, Contrats d’avenir ne sont pas tous concernés de la même manière).


>>> Contact : Maxime GODEFROY- maxime.godefroy@lmahdf.org

 

Vous retrouverez en rose les articles les plus récents sur cette page.
Vos contributions sont les bienvenues !

 

bandeau contrats aides actu 

 

La lettre des Ministres de la Cohésion des Territoires, du Travail et de l'éducation Nationale aux préfets, le 06/09/2017

borello

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, a annoncé avoir confié à Jean-Marc Borello une mission pour organiser la concertation et proposer des solutions de remplacement des contrats aidés.
Il sera charfgé de "travailler avec les assocations d'insertion pour regarder l'ensemble des dispositifs déjà existants et distinguer les plus efficaces, afin de proposer demain des solution sbien meilleures que les contrats aidés". Il devra rendre ses premières conclusions d'ici la fin de l'année 2017.

Plus d'informations sur :

Les initiatives des réseaux associatifs

  • La FCSF décrète le 18 octobre "journée noire" en organisant des portes ouvertes des centres sociaux. Le réseau des centres sociaux du Nord et du Pas-de-Calais se joint à la démarche et fait de cette date une journée de mobilisation en organisant des "portes ouvertes" aux habitants.

bandeau contrats aides les ressources 

 

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous renvoyons vers un ensemble de ressources ci-dessous.

Prise de recul sur les contrats aidés :

Prises de position publiques des réseaux associatifs nationaux :

Prises de position publiques des acteurs associatifs en Hauts-de-France:

Prises de position d’autres acteurs de l’ESS :

Syndicats

 Autres enquêtes / cartographies

Annonce lors d'une intervention d'Edouard Philippe :
« 200 000 contrats aidés » seraient financés en 2018, «intégralement dans le secteur non marchand» (services, associations), avec un taux moyen de prise en charge par les pouvoirs publics de 50 %.
Priorités : Les jeunes en insertion et les chômeurs de longue durée
Secteurs ciblés : urgence sanitaire et sociale, « où le volume des emplois aidés sera maintenu », et l’accompagnement des enfants handicapés en milieu scolaire
Priorité à l’outre-mer et aux ruraux
Les contrats aidés bénéficieront à l’outre-mer et aux communes rurales et comporteraient « une exigence de formation »